Lors d’un projet de construction d’une véranda, la question du type de vitrage se pose. En effet, le vitrage a des conséquences directes sur la luminosité, l’isolation ou encore le budget à prévoir. 

Le vitrage simple

Ce type de vitrage n’est pratiquement plus utilisé. Bien que son prix soit attractif, ce vitrage basique avec une épaisseur de 6-10 mm présente des performances médiocres en matière d’isolation et laisse apparaître très facilement de la buée. Pour ceux et celles qui ont déjà une véranda avec du vitrage simple, il est fortement conseillé d’utiliser des stores isolants pour limiter les pertes thermiques.

Le double vitrage : un bon compromis

Le double vitrage vient combler le manque d’isolation du vitrage simple. Composé de deux vitres séparées par un espace vide ou du gaz, le double vitrage peut aller jusqu’à 26 mm d’épaisseur et est un bon isolant thermique. Couplé avec des stores motorisés pour les vérandas, le double vitrage rend la pièce parfaitement fonctionnelle et confortable.

Le triple vitrage : le plus performant

Le triple vitrage est un excellent isolant thermique et acoustique. Avec une épaisseur de 44 mm en règle générale, ce vitrage s’utilise dans les vérandas les plus luxueuses : son prix reste relativement élevé. Pour garantir un confort thermique optimal en hiver, il est conseillé d’installer des plinthes chauffantes auto-régulatrices qui s’adaptent en fonction de la température de la véranda et qui sont plus discrètes qu’un radiateur classique.