L'hiver approche et les piscines d'intérieur ont le vent en poupe ! Et pour cause, ces installations permettent de nager tranquillement chez soi durant les saisons froides.


De nombreuses démarches

 

Intégrer une piscine à une maison déjà existante peut prendre un peu de temps. Aussi, si l'idée vous tient à cœur, ne tardez plus. En effet, plusieurs démarches sont à entreprendre, depuis la demande de devis à la livraison finale du produit. L'obtention du permis de construire peut durer quelques mois. Ce dernier n'est toutefois pas obligatoire si la piscine est construite dans un bâtiment préexistant, prévu à cet effet . En somme, si l'installation de votre piscine d'intérieur ne change pas l'aspect extérieur de votre propriété, les travaux peuvent d'ores et déjà commencer.



Choisir la piscine bois

 

Opter pour une piscine bois s'avère avantageux. Très esthétiques, les piscines en bois sont aussi résistantes que les bassins maçonnés. De plus, elles sont nettement plus faciles à construire, dans la mesure où elles sont proposées en kit ; des professionnels s'occuperont alors de l'assemblage. Sachez que les piscines en bois peuvent être semi ou entièrement enterrées. Bénéficiez d'un intérieur à la fois chaleureux et luxueux en optant pour le bois. De plus, ce matériau ne craint pas l'humidité et reste une solution écologique grâce à ses propriétés isolantes particulières. 

 

Ne pas négliger l'intégration de sa piscine à l'habitat

 

 

Quelques précautions sont à prendre pour l'installation d'une piscine d'intérieur. Il est recommandé de la placer loin des pièces à vivre car l'humidité et l'odeur des produits d'entretien peuvent être gênantes. L'ouvrage qui recevra la piscine devra bénéficier d'une bonne isolation phonique ; pensez aux bruits des divers équipements techniques. Finalement, ne négligez pas l'éclairage de votre installation. Optez pour une véranda équipée de grandes baies vitrées pour une parfaite luminosité. Cette solution donnera en plus l'impression que l'espace est plus grand.