Les pertes d’énergies occasionnées par les vitrages menacent le confort (surtout en hiver), mais pas seulement ! Il est tout à fait compréhensible alors si les particuliers mettent tout en œuvre pour remédier au problème. Vous aussi, que vous habitez dans une maison ou un appartement, pensez à limiter les pertes thermiques engendrées par vos vitrages.

 

Faire des économies

Les vitres des fenêtres et des baies figurent parmi les premiers responsables des pertes d’énergie dans les habitats. Sachez qu’en moyenne, entre 10 et 15 % de l’énergie s’échappe par celles-ci. Bien entendu, cela alourdit les factures. Limiter la perte thermique doit être donc une priorité si l’on souhaite réaliser des économies significatives. Par ailleurs, cela s'inscrit dans les objectifs de la RT 2012 (Réglementation Thermique) concernant la qualité d'isolation et la préservation des énergies.

 

 

Le choix du vitrage

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, assurez-vous que votre vitrage est de bonne qualité. Désormais, les fabricants offrent un très large choix de vitrages. Au moins, optez pour le double vitrage. Eh oui, en termes d’isolation, les vitrages commencent à être réellement performants à partir du double vitrage. Isolant de haute qualité, le double vitrage VIR reste également une bonne option. Pour plus de performance, pensez au triple vitrage. En assurant la meilleure isolation possible, le triple vitrage prend tout son sens surtout lors de l’hiver.

Pour en savoir plus.

 

 

Choisir les bons rideaux

 

Jouant un grand rôle dans l’isolation de l’habitat, l’habillage des fenêtres mérite également une attention particulière. Concernant la matière, l’idéal serait de choisir le rideau thermique. Déplié, ceci participe à l'isolation, mais pas seulement ! En effet, à la différence du rideau classique, le rideau thermique évite que les vitrages rayonnent de l'air frais, lequel fait baisser la température dans l’habitat.