Créer mon blog M'identifier

Départ de vacances : la check-list avant de quitter sa maison

Le 13 août 2018, 14:54 dans maison 0

Vous êtes enfin prêt à partir en vacances ! Toutefois, on peut oublier certaines vérifications dans l’excitation du moment. Qu’il s’agisse de sécurité ou de bons gestes écolos, voici quelques points à vérifier avant de fermer la porte de votre domicile et de partir profiter du soleil sans tracas.

 

 

Prévenir ses voisins de son départ

Si vous entretenez de bonnes relations avec vos voisins, il peut être utile de les avertir de votre départ. Qu’il s’agisse de relever le courrier afin d’éviter qu’il déborde, de nourrir votre animal de compagnie, d’arroser vos plantes ou simplement d’assurer une présence afin de dissuader d’éventuels cambrioleurs, les voisins sont toujours prêts à s’aider entre eux. Et bien sûr, vous leur rendez l’appareil lors de leurs vacances !

 

Débrancher ses appareils électroniques

De nombreuses personnes pensent qu’éteindre un appareil électronique suffit pour partir en vacances l’esprit tranquille. Pourtant, les télévisions, box internet ou encore consoles gardent souvent un voyant de veille indiquant qu’elles fonctionnent. Pour éviter cette veille permanente, mieux vaut débrancher ses appareils lorsque l’on part sur une longue durée ! Pensez de même à couper les radiateurs. Cela fera du bien à la planète comme à votre porte-monnaie.

 

Sécuriser son logement

Les cambriolages touchent de nombreux foyers chaque été. Pour prévenir d’un cambriolage, quelques bonnes pratiques sont à suivre, à commencer par rassembler ses objets de valeur et les cacher dans un endroit difficile à dénicher. De plus, prenez en photo les objets et numérisez les factures de vos objets, ceci est particulièrement utile pour les assurances en cas de vol !

On peut aussi opter pour des stores programmés pour s’ouvrir en journée afin de tromper les voleurs. Autrement, la police et la gendarmerie proposent un service Opération Tranquillité Vacances avec des patrouilles organisées autour de votre domicile. De quoi partir l’esprit tranquille !

Pourquoi contrôler l'humidité et l'obscurité dans une cave à vin ?

Le 15 juin 2018, 13:18 dans Déco 0

La conservation du vin est un véritable art. Sachez qu’un bon vin est le fruit d’une bonne optimisation de la cave. Découvrez pourquoi il est si important de contrôler fréquemment l'humidité et l'obscurité dans une cave à vin.

L'importance d'une hygrométrie entre 60 et 75 %

Comme vous le savez, l’humidité est un facteur déterminant pour le vieillissement du vin. À défaut d’humidité, les bouchons en chêne-liège peuvent sécher : le vin s’oxyde alors prématurément.

Pour conserver votre vin dans des conditions optimales, maintenez l’hygrométrie entre 60 et 75 %. Ajustez également la ventilation. Si votre cave est trop sèche, le vin va vieillir trop vite et finir par perdre tous ses arômes. À l’inverse, une humidité trop importante n’est pas nocive pour le vin. Cependant, elle détériore les étiquettes de vos précieux flacons.

Un hygromètre est donc indispensable dans votre cave à vin de vieillissement pour surveiller le taux d’humidité. Ainsi, si celui-ci est insuffisant, arrosez un peu le sol de la cave. Privilégiez les sols en terre battue, en sable de rivière ou en gravier. Ces sols naturels permettent de réguler l’humidité. D’autre part, si l’humidité est trop élevée, recouvrez vos bouteilles de plastique et isolez les éventuelles sources aqueuses. Un récipient rempli de chaux fera l’affaire. 

Préférer l'obscurité à la luminosité

La lumière se révèle être un ennemi mortel du vin. C’est la raison pour laquelle les bouteilles en verre sont parfois teintées. Pour votre cave, préférez un éclairage indirect. Évitez les néons ou les ampoules nues.

N’oubliez pas que le vin blanc est encore plus sensible à la lumière que le vin rouge. En cas d’exposition prolongée, il prend ce que l’on appelle « un goût de lumière ». C’est pour cela que de nombreux producteurs les emballent dans du papier de soie pour les préserver.

Préparer le jardin avant l'été

Le 17 avril 2018, 12:23 dans Déco 0

L’arrivée des beaux jours est l’occasion idéale de réaliser quelques travaux dans son jardin afin de pouvoir en profiter pleinement lorsque l’été sera là : transats et barbecues pourront de suite être installés ! Voici donc une liste de tout ce qui peut être entrepris pour être fin prêt !

Faire sortir ses extérieurs de l'hiver ...

Lorsque le printemps pointe le bout de son nez, les travaux de tailles peuvent débuter. En fin de saison, certains arbustes peuvent avoir pris énormément de volumes. C’est souvent les cas des lauriers ou des groseilles à fleurs. Un tiers de la longueur des branches pourra être coupé.

La pelouse devra absolument faire l’objet d’un soin particulier. Il ne faut pas oublier qu’elle sera le terrain de prédilections des enfants, et se trouvera rudement exploité, pour ne pas dire écrasé. Il faut la tondre, afin de l’aérer, et lui permettre une meilleure pousse tout le long de la saison. L’herbe de tonte pourra être récupérée et servira à pailler les fleurs et arbustes du jardin.

Pour ce qui est des massifs et bordures, il est judicieux d’y mettre un peu d’ordre dès le printemps. Avec la tombée de la neige, il se peut qu’ils aient été déplacés ou se sont retrouvés affaissés.

La terrasse ne doit pas être laissée pour compte. Il faut la débarrasser de ses saletés et des éventuelles mousses qui s’y sont formées.

Finalement, les plantes en pot peuvent être ressorties.

Et préparer l'été !

Un été fleuri se prépare ! Il faut redoubler d’efforts et s’y mettre rapidement pour espérer voir ses verveines, lantanas et autres pétunias éclore. En début de saison chaude, certaines fleurs peuvent même encore être plantées. C’est aussi l’occasion de semer les graines des grimpantes annuelles.

Côté potager, les choses doivent aussi bouger. Les gelées ne sont plus à craindre, alors il faut en profiter. Par contre, il ne faudra pas oublier de protéger le tout, contre les insectes.

Si on possède une terrasse, il est temps de lui redonner vie avec un grand nettoyage et des réparations si besoin. De même, si on dispose d’une allée en pavée et que le froid et le gel l’ont abimé, il est temps de profiter des beaux jours pour rénover ses joints avec du mortier.

Voir la suite ≫